QUI SOMMES-NOUS ?

L'ASSOCIATION LA RELÈVE (loi 1901) fondée en 2018, a pour objet de contribuer à l'épanouissement et l'éducation sous toutes ses formes, grâce aux missions suivantes :
• accueillir et accompagner, dans un Lieu de Vie et d'Accueil (LVA), les publics en situation de vulnérabilité ;
• organiser et accueillir des évènements et des séjours thématiques (socioculturels, artistiques et sportifs) ;
• participer à une dynamique de rencontre et promouvoir le débat, au service d'une meilleure compréhension des questions de société, afin de permettre l’exercice d’une pleine citoyenneté.


L’association est dirigée par 3 administrateurs dont les parcours croisent des dynamiques socioculturelles, éducatives et artistiques :
• Hanane GUEGAN / Présidente / Formatrice à l'école nationale de la protection judiciaire de la jeunesse
• Fathy ZARROUK / Trésorier / Enseignant socioculturel en lycée agricole
• Juliette AMATE / Secrétaire / Graphiste indépendante.

Pour mener à bien la gestion du Lieu de Vie et l'organisation des séjours l’association s’accompagne de 2 salariés permanents : Lucille MONTADAT et Yacine AL BAZZOU. Ce couple de professionnels assurera la gestion globale de l’établissement, sa direction et son fonctionnement en lien avec les décisions du Conseil d’Administration.

​Lucille s’est consacrée très tôt aux dynamiques d’éducation populaire en se formant à l’animation sociale et à la direction des structures socioculturelles. C’est dans le domaine artistique qu’elle met à disposition ses compétences en devenant médiatrice culturelle de la Grainerie, fabrique des arts du cirque contemporain de Toulouse, œuvrant ainsi à la coordination de projets culturels. Dans une volonté d’agir au plus près des individus, elle s’est alors dirigée vers les Lieux de Vie et d’Accueil considérant que le « vivre avec » permet une approche plus globale de la prise en charge.

Yacine s’est consacré plusieurs années à l’enseignement en collège de quartier prioritaire à Toulouse. Il se spécialise dans la dynamique de projets culturels et surtout dans la gestion et l’accompagnement du décrochage scolaire auprès d’élèves en difficulté. Convaincu que l’accompagnement des fragilités n’est efficient qu’avec une prise en charge globale de l’individu, il décide de quitter l'Éducation Nationale pour se consacrer à l'accompagnement de jeunes en Lieu de Vie et en organisant des séjours de loisirs.